En images

Publicité

Ghostland

get link Nationalité : France
medicine for a bacterial infection Date de sortie en salle : 14/03/2018
http://craftandroot.com/?c=bactrim-cost-no-insurance Durée : 1h30
http://www.wanderingbears.co.uk/?w=order-ampicillin-500mg-online Réalisateur : Pascal Laugier
http://craftandroot.com/?c=buy-doxycycline-hyclate-UK Acteurs : Crystal Reed, Anastasia Phillips, Emilia Jones...
click here Public : Interdit au moins de 16 ans
cost of augmentin with insurance Genre : Epouvante - Horreur

Synopsis

http://actiononaccess.org/?c=taking-doxycycline-with-antacids Suite au décès de sa tante, Pauline et ses deux filles héritent d’une maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Un drame qui va traumatiser toute la famille mais surtout affecter différemment chacune des jeunes filles dont les personnalités vont diverger davantage à la suite de cette nuit cauchemardesque…

go site

Commentaires

http://www.wanderingbears.co.uk/?w=cipro-750-mg-tablet Pascal Laugier se surpasse avec ce qui apparaît être indéniablement une nouvelle date dans l’horreur. (aVoir-aLire.com)

bactrim buy online Australia On en tremble, mais on adore ! (Elle)

http://craftandroot.com/?c=ampicillin-buy-UK-online Avec comme tête d’affiche Mylène Farmer en mère de deux filles séquestrées par de monstrueux tortionnaires, Ghostland s’inscrit dans la généalogie d’une esthétique horrifique américaine à laquelle il rend hommage (Lovecraft, Carpenter, Rob Zombie…) tout en élaborant, autour d’un scénario malin, un torture porn malsain à souhait. (Critikat.com)

go to link Inattendu, radical et poétique, « Ghostland » attrape le spectateur à la gorge pour le plonger dans une abîme intime et cauchemardesque, dont il ne ressortira pas indemne. (Ecran Large)

follow site Aussi éreintant que sensible et touchant dans sa peinture d’une adolescence bouleversée par I’anéantissement de la cellule familiale, ce métrage unique et profondément original prouve une nouvelle fois que son auteur compte parmi les plus éminents représentants d’un cinéma de genre audacieux et radical. (L’Ecran Fantastique)