En images

Publicité

Le sens de la fête

Nationalité : France
Date de sortie en salle : 04/10/2017
Durée : 1h55
Réalisateur : Eric Toledano, Olivier Nakache
Acteurs : Jean-Pierre Bacri, Jean-Paul Rouve, Gilles Lellouche...
Public : Tout Public
Genre : Comédie

Synopsis

Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd’hui c’est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d’habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l’orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie… Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d’émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu’à l’aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.

Commentaires

Après « Intouchables » et « Samba », le duo Nakache-Toledano revient avec une comédie hilarante et bien ficelée. Un vrai feel good movie. (Le Figaro)

Vous voilà cordialement conviés à l’union du rire et de l’intelligence, sur l’autel d’une divine comédie. (avoir-alire.com)

Sur les pas de Jean-Pierre Bacri, génial en organisateur de noces et banquets, les réalisateurs d’Intouchables réalisent un film d’ensemble joyeux où chaque acteur joue sa partition avec talent. (Bande à part)

Dans ce film choral (…) plane l’ombre de Robert Altman – celui d’Un Mariage-, maître incontesté du genre, au mode opératoire vertigineux. Si le duo est beaucoup plus sage et docile que le rebelle américain, il parvient à trouver un équilibre entre toutes les forces en présence. (Studio Cinélive)

Et dans le rôle du chef d’orchestre, le choix de Bacri relève ici du génie : qui mieux que l’acteur pour contenir les relâchements de son équipe ou les subits accès attendrissement des cinéastes ? (Les Inrockuptibles)

Le regard bienveillant de Toledano et Nakache fait le charme de ce film, conçu comme une succession de gags et de bons mots enchaînés à un rythme soutenu. (Télérama)