En images

The Happy Prince

Nationalité : Royaume-Uni
Date de sortie en salle : 19/12/2018
Durée : 1h45
Réalisateur : Rupert Everett
Acteurs : Rupert Everett, Colin Firth, Colin Morgan...
Public : Tout Public
Genre : Drame

Synopsis

À la fin du XIXe siècle, le dandy et écrivain de génie Oscar Wilde, intelligent et scandaleux brille au sein de la société londonienne. Son homosexualité est toutefois trop affichée pour son époque et il est envoyé en prison. Ruiné et malade lorsqu’il en sort, il part s’exiler à Paris. Dans sa chambre d’hôtel miteuse, au soir de sa vie, les souvenirs l’envahissent…
Est-ce bien lui celui qui, un jour, a été l’homme le plus célèbre de Londres ? L’artiste conspué par une société qui autrefois l’adulait ? L’amant qui, confronté à la mort, repense à sa tentative avortée de renouer avec sa femme Constance, à son histoire d’amour tourmentée avec Lord Alfred Douglas et à Robbie Ross, ami dévoué et généreux, qui a tenté en vain de le protéger contre ses pires excès ?
De Dieppe à Naples, en passant par Paris, Oscar n’est plus qu’un vagabond désargenté, passant son temps à fuir. Il est néanmoins vénéré par une bande étrange de marginaux et de gamins des rues qu’il fascine avec ses récits poétiques. Car son esprit est toujours aussi vif et acéré. Il conservera d’ailleurs son charme et son humour jusqu’à la fin : « Soit c’est le papier peint qui disparaît, soit c’est moi…

Commentaires

Un portrait aussi somptueux qu’intelligent de celui qui fut la terreur des salons et le dégoût de toute l’Angleterre bien-pensante : Oscar Wilde. (Transfuge)

Refusant les règles du biopic, Rupert Everett narre les dernières années d’Oscar Wilde, icône littéraire alors déchue. Non sans certains excès, ce récit mélancolique et lyrique séduit avant tout par le talent et la verve de son acteur-réalisateur. (Les Fiches du Cinéma)

Superbe voyage dans le temps, The Happy Prince évoque aussi sans cesse l’horreur de l’humiliation. Ces adieux mélancoliques à la vie n’en font que plus forte impression. (Télérama)

Fidèle à Wilde, Rupert Everett l’est aussi à une reconstitution historique toute britannique, c’est-à-dire pleine d’ambiance dans les décors, les costumes et les lumières changeantes, selon que l’on se trouve à Londres, Naples ou Paris. (Culturebox – France Télévisions)